Art de l'enluminure n° 56
Un livre d'heures parisien enluminé par le Maître de la Légende dorée de Munich

N° 56 - mars/avril/mai 2016

10,50 €

ISSN : 0758413X

Voici un manuscrit médiéval parisien enluminé par le Maître de la Légende dorée de Munich et conservé à la Bibliothèque nationale de France. Son cycle d'illustrations alterne habilement 16 grandes miniatures et 36 scènes marginales, sur un décor particulièrement riche de fines vignetures, acanthes, fleurettes, baies, ampoules d'or, oiseaux… On retiendra notamment la singulière danse macabre s'étirant sur une double page, ainsi que la somptueuse mise en scène d'Adam et Ève au Paradis.

Actualités

Articles

Le manuscrit Rothschild 2535 de la BnF

Le Maître de la Légende dorée de Munich doit son nom à un manuscrit de la traduction par Jean de Vignay de l’ouvrage de Jacques de Voragine (Bayerische Staatsbibliothek de Munich, Cod. Gall. 3), qu’il a illustré de deux cent vingt-six miniatures. Il a surtout, toutefois, concouru au décor de livres d’heures. Avec le Maître de Dunois, il apparaît comme l’un des deux satellites les plus individualisés du Maître de Bedford, que l’on tend à identifier avec Haincelin de Haguenau. Le manuscrit Rothschild 2535 de la Bibliothèque nationale de France, enluminé sinon copié dans la capitale, occupe une place particulière au sein de sa production par l’importance de son décor.
Sa danse macabre se développant sur deux pages, avec onze scènes où dansent cardinal, pape, empereur, chevalier, médecin, bourgeois, laboureur… est ici tout particulièrement étudiée.

Auteur : Ungeheuer Laurent

Magazine : Art de l'enluminure n° 56 Page : 2-23

Date : 05/02/2016

Les miniatures du Rothschild 2535