Art de l'enluminure n° 52
Les grandes chroniques de France

N° 52 - mars/avril/mai 15

10,50 €

ISSN : 0758413X

Composées au XIIIe siècle et actualisées jusqu’à la fin du Moyen Âge, les Grandes Chroniques de France sont l’histoire officielle du royaume et la mémoire des « fais des rois ». À chaque génération, les princes les firent copier dans de luxueux manuscrits, dont les miniatures véhiculaient un discours politique et moral au service de leur pouvoir. Parmi les exemplaires les plus illustres, il en est un particulièrement singulier, fruit d’une étonnante rencontre entre le milieu pictural parisien et un maître bohémien de passage, sans doute issu des ateliers qui s’épanouirent à Prague sous le règne fastueux du roi Wenceslas IV de Bohême (1361-1419). L’histoire prestigieuse de ce livre qui honora la bibliothèque du roi François Ier est à la hauteur de sa qualité…

Actualités

Articles

Les Grandes Chroniques de France, ms Français 2608

« Faire congnoistre aux vaillans gens la geste des roys et […] monstrer a tous dont vient la haultesce du monde », tel est, selon leur auteur même, l’objet des Grandes Chroniques de France. Composées au XIIIe siècle et actualisées jusqu’à la fin du Moyen Âge, elles sont l’histoire officielle du royaume et la mémoire des « fais des rois ». À chaque génération, les princes les firent copier dans de luxueux manuscrits, dont les miniatures véhiculaient un discours politique et moral au service de leur pouvoir. Parmi les exemplaires les plus illustres, il en est un particulièrement singulier, fruit d’une étonnante rencontre entre le milieu pictural parisien et un maître bohémien de passage, sans doute issu des ateliers qui s’épanouirent à Prague sous le règne fastueux du roi Wenceslas IV de Bohême (1361-1419). L’histoire prestigieuse de ce livre qui honora la bibliothèque du roi François Ier est à la hauteur de sa qualité. Conservé aujourd’hui à la Bibliothèque nationale de France sous la cote « Français 2608 », il passe pour un exemplaire royal, peut-être copié pour Charles VI et basé sur un archétype commandé par son père, Charles V (ms. Français 2813). Toutefois, quoique maintes fois étudié et exposé, il soulève encore bien des questions quant à son origine et à l’identité du destinataire initial.

Auteur : Laure Rioust et Olga Karaskova

Magazine : Art de l'enluminure n° 52 Page : 2-25

Date : 09/03/2015

Les miniatures du ms Français 2608