Art de l'enluminure n° 43
Les Heures de Charles Le Clerc

N° 43 - Déc/Janv/Fév. 2013

9,00 €

ISSN : 0758413X

Artiste polyvalent, Jean Le Tavernier excella autant dans la grisaille que dans l’art de la couleur et passa avec la même aisance des livres de dévotion et des traités moraux aux ouvrages d’histoire ou aux récits de voyages. Une quinzaine d’œuvres ont pu lui être attribuées, toutes datables des années 1450-1460. On l’a dit formé vingt ans plus tôt à Tournai où il aurait subi directement l’ascendant de cet important foyer de peintres mené par Robert Campin, le maître du grand Rogier van der Weyden. Mais les Heures de Charles Le Clerc (Londres, British Library, Add. ms. 19416), présentées ici, un manuscrit au contenu riche et singulier, nous invitent à remettre en cause cette biographie reçue et à poser la question lancinante du milieu d’apprentissage du jeune Le Tavernier : la ville d’Audenarde et le Pays d’Alost.

Sommaire

Les Heures de Charles Le Clerc, une œuvre méconnue de la jeunesse de Jean Le Tavernier, enlumineur de Philippe le Bon

Miniatures commentées des Heures de Charles Le Clerc

Les miniatures du manuscrit Add. ms. 19416 conservé à la British Library sont ici reproduites dans leur intégralité (soit 50 images), accompagnées d'une description et d'un commentaire des auteurs. Comme tout livre d'heures, elles illustrent d'abord les épisodes clés de la vie de Jésus, de l'Annonciation à La Mise au tombeau, puis mettent en scène les saints et les saintes que le possesseur de l'ouvrage priait quotidiennement comme saint Gilles, saint Hermès ou sainte Wilgeforte. Charles Le Clerc a fait ajouter quelques miniatures au début et à la fin de l'ouvrage : une belle page héraldique, les Sept douleurs de la Vierge, lui-même en prière devant son saint patron Charlemagne et ses trois épouses successives en prière devant saint Léonard, sainte Élisabeth et sainte Anne.

Auteur : Vanwijnsberghe Dominique - Verroken Erik

Magazine : Art de l'enluminure n° 43 Page : 34-65

Nouvelles de l'enluminure