Art de l'enluminure n° 41
Un missel Bolonais au temps du Grand Schisme

N° 41 - Juin/Juillet/Août 2012

9,00 €

ISSN : 0758413X

Le précieux missel, aujourd’hui conservé au Musée J. Paul Getty de Los Angeles, a appartenu à l’antipape Jean XXIII dont il comporte, de fait, les armoiries. Mais, en réalité, il a été réalisé antérieurement pour le cardinal de Sulmona, Cosimo de’ Migliorati, qui devait accéder ensuite au siège pontifical sous le nom d’Innocent VII. Il avait été quelques années archevêque de Ravenne, puis évêque de Bologne, cette ville où devait être réalisé le manuscrit dont la décoration avait été confiée à l’un des plus importants protagonistes de la miniature bolonaise dans la période de passage du XIVe au XVe siècle et qui fut longtemps actif à Paris : l’artiste dénommé Maître des initiales de Bruxelles, que l’on a pu récemment proposer d’identifier avec Giovanni di fra Silvestro.

Sommaire

Un précieux missel bolonais de l'époque du Grand Schisme

De tous les livres utilisés à des fonctions liturgiques, le missel, qui contient tous les éléments nécessaires à la célébration de la messe, est certainement le plus remarquable et l’on connaît son usage à partir de la fin du Xe siècle. Ce n’est cependant seulement que dans le cours du XIIIe siècle que, en parallèle aux nouvelles tendances privées, sa structure s’est confortée en réunissant dans un seul livre des textes que l’on trouvait antérieurement dans des ouvrages distincts (le Sacramentaire, le Lectionnaire, l’Antiphonaire et l’Ordo), lui faisant ainsi assumer sa forme définitive, c’est-à-dire secundum consuetudinem romanae curiae.

Auteur : Medica Massimo

Magazine : Art de l'enluminure n° 41 Page : 2-27

Date : 30/05/2012

Miniatures du missel
Nouvelles de l'enluminure