Art de l'enluminure n° 34
Les Heures de la dame de Giac

N° 34 - Septembre/Octobre/Novembre 2010

8,50 €

ISSN : 0758413X

Avec leur total de 64 enluminures, dont un nombre exceptionnel de 50 suffrages illustrés, les Heures de la dame de Giac apparaissent comme la première œuvre d'importance d'un enlumineur étonnant. Ce « Maître de Giac », autrefois identifié à l'atelier du Maître de Rohan, montre une indépendance certaine vis-à-vis des tendances picturales du premier tiers du XVe siècle, tout en étant très au fait des créations de ses contemporains parisiens. On s'est donc souvent interrogé sur ses origines et sa formation.

Sommaire

Les Heures de Jeanne du Peschin, dame de Giac. Aux origines du Maître de Rohan

Présentation des miniatures des Heures de la dame de Giac

Les Heures de la dame de Giac sont à l'usage de Rome comme souvent les livres d'heures de tradition provençale, mais leur cycle d'illustration des petites heures de la Vierge ou cycle de l'Enfance du Christ, qui ouvre le manuscrit, est de type résolument « français » (soit, en suivant les heures canoniales : matines – Annonciation, laudes – Visitation, prime – Nativité, tierce – Annonce aux bergers, sexte – Adoration des mages, none – Présentation au Temple, vêpres – Fuite en Égypte, complies – Couronnement de la Vierge), par contraste avec un type spécifiquement « provençal » qui inclut la Circoncision à sexte. Cependant, les saints mis à l'honneur dans les suffrages ne permettent pas une localisation précise, mais répondent à l'usage personnalisé de la commanditaire. Ainsi, les Saintes Femmes viennent en tête, puis suivent pêle-mêle des saints et fêtes majeurs ou localisés comme saint Sylvain de Levroux en Berry ou saint Eutrope, qui correspondent aux dévotions privilégiées de la dame de Giac et à ses attaches territoriales. Ces cinquante suffrages – nombre de prières exceptionnel en dehors des livres d'heures princiers – se terminent par une prière à un saint nouvellement canonisé : saint Yves. En plus du portrait de Jeanne du Peschin, ces caractéristiques révèlent un manuscrit copié et enluminé selon ses vœux. La réalisation de la totalité des images (64) fut confiée à un seul enlumineur, que nous nommons de ce fait le Maître de Giac.

Auteur : Villela-Petit Inès

Magazine : Art de l'enluminure n° 34 Page : 26-62

Nouvelles de l'enluminure