Art de l'enluminure n° 30
Le Roman de Tristan

N° 30 - septembre/octobre/novembre 2009

9,50 €

ISSN : 0758413X

Sommaire

Le Tristan en prose conservé au Musée Condé à Chantilly et à la Bibliothèque municipale de Dijon

Le manuscrit dont Art de l'enluminure propose aujourd'hui la reproduction partielle est l'un des nombreux et des plus beaux témoins d'un roman médiéval méconnu – sinon des spécialistes –, le Tristan en prose. Ce roman-fleuve aux dimensions imposantes, qui n'est édité intégralement que depuis peu, jouit pourtant jusqu'au XVIe siècle d'une vogue égale, sinon supérieure, à celle du Lancelot-Graal. Il éclipsa totalement les romans en vers de Béroul et de Thomas, remis en lumière par la belle adaptation qu'en a donnée Joseph Bédier en 1900. Signe d'une diffusion très large, nous en conservons au moins une centaine de manuscrits ou fragments, datant du XIIIe au XVIe siècle, et plusieurs éditions imprimées anciennes. Il a été traduit ou adapté dans la plupart des langues européennes, notamment en italien, en allemand, en castillan, en portugais. Enfin, en l'intégrant partiellement à sa vaste compilation arthurienne, en anglais, que son imprimeur William Caxton intitula Le Morte Darthur, Thomas Malory a permis à Tristan de devenir l'un des plus célèbres chevaliers de la Table ronde auprès des Anglo-Saxons.

Auteur : Delcourt Thierry

Magazine : Art de l'enluminure n° 30 Page : 2-7

Présentation des manuscrits
Présentation sélective des miniatures
Nouvelles de l'enluminure